Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Equinox magie

Equinox magie

Chez Hagel (médiumnité - magie - spiritualité)


Hysope

Publié par Hagel sur 29 Juin 2014, 19:15pm

Catégories : #plantes

Bonjour,

L'hysope
Hyssopus officinalis L.




Avertissement:
Huile essentielle neurotoxique et abortive.
Le pino-camphone et la thuyone, présents dans l'huile essentielle, sont toxiques. Celle-ci pouvant provoquer des crises d'épilepsie, on ne doit l'utiliser que sous contrôle médicale.
L'huile essentielle est interdite à la vente en France


Sources participant à cet article:
- Larousse encyclopédie des plantes médicinales
- Les plantes de la Bible et leur symbolique, par Christophe Boureux
- Liber Tabularum mago-kabbalisticum et hermeticum, par Fred MacParthy
- La Bible
- De l'usage des herbes, poudres et encens en magie, par Mickaël d'Estissac
- Toildepices
- wikipédia


Etymologie:
Hysope : du Grec υσσωπος (hyssôpos - la désignant), lui-même provient certainement d'une langue sémitique comme le babylonien zupu ou l'hébreu ezôb. Une autre étymologie le rapproche de l'arabe azzof - Herbe sacrée.


Description:
Son nom scientifique est Hyssopus officinalis L, de la famille des Lamiacées (Labiées).
L’Hysope ou hysope officinale ou hyssope est un arbrisseau vivace de la famille des Lamiacées, que l'on trouve dans les environnements de type garrigue dans les régions méditerranéennes. Ses fleurs, qui peuvent être violettes, bleues, blanches ou rouges, sont groupées en épis.
Sous-arbrisseau vivace de 20 à 60 cm, il pousse jusqu'à 2000 m d'altitude.
Les tiges forment des rameaux ligneux et dressés, elles sont de section carrée.
Les feuilles sont opposées, sessiles, glabres et étroites.
Les fleurs bilabiées sont d'un beau bleu-violet, regroupées en épis compacts et allongés mais n'ont des fleurs que d'un coté. Elles donnent des tétra-akènes

Culture et histoire:
L'hysope trouvait sa place dans les jardins de simples, jardins de curés et autres jardins médiévaux.
L'hysope est utilisée dans les jardins d'ornement comme plante de rocaille. C'est aussi une plante mellifère (qui attire les abeilles)

Elle préfère les emplacements ensoleillés dans une terre plutôt sèche et bien drainée.

La multiplication peut se faire par semis au printemps en pépinière, les jeunes plants étant mis en place à l'automne, ou bien par division de vieilles touffes au printemps.

Elle appartient à la liste de plantes qui se prêtent bien aussi au bouturage.

La récolte peut intervenir quelques mois après la plantation. On prélève les tiges feuillées avant floraison. Pour obtenir des feuilles tendres, éliminer au fur et à mesure les tiges florales.

"En la lune vieille de Mars, sera semée l'hyssope,
pour estre transplantée au mois suivant en semblable poinct de lune."
Olivier de Serres - Le théâtre d'agriculture et mesnage des champs (XVIIe)


Usage alimentaire:
L'hysope est une plante potagère en tant que plante condimentaire. Ses feuilles, fraîches ou séchées, sont utilisées, finement hachées, pour aromatiser les crudités et salades, les farces pour le porc, l'oie ou le canard, mais aussi dans les sauces et les soupes.
Ses fleurs relèvent agréablement le goût des salades et des légumes.
Elle a un arôme chaud qui parfume agréablement les tisanes.

Elle entre aussi dans la composition de certaines liqueurs, du pastis, de l'eau de mélisse, de l'absinthe suisse. C'est l'un des éléments essentiels de l'élixir de la Grande-Chartreuse, de la bénédictine.
L'hysope a pu aussi servir d'agent aromatisant lors du brassage de la bière


Effets et usages médicinaux:
Usages et classification historique:
Ses origines se perdent dans la nuit des temps, mais elle est certainement native du bassin méditerranéen occidental.
Dès l'Antiquité, l'hysope a une double connotation : herbe sacrée et herbe médicinale. Rhazès, médecin arabe, la conseille contre la peste en fumigation avec de la lavande et du thym. A Pylos, à la fin du XIIIe siècle avant JC, on peut lire de la main d'un scribe du palais " A la déesse Héra, 1 volume d'hysope. Au dieu Hermès, également ". Au temps de Vespasien, l'hysope est considérée comme une herbe sacrée des Hébreux.

Hippocrate la prescrivait contre pleurésie et bronchite.


Usage médicinal actuel:
Trop sous-estimée, l'hysope possède des propriétés aussi bien sédatives que toniques.
Elle soigne efficacement la bronchite et les affections respiratoires, notamment en cas de sécrétions abondantes.
La marrubine contenue dans l'hysope est un puissant expectorant : elle fluidifierait les mucosités pulmonaires, et, par là-même, faciliterait leur expectoration. L'hysope étant susceptible d'irriter les muqueuses, il vaut mieux l'utiliser une fois que l'infection a régressé, de manière à favoriser le rétablissement général du sujet.
En raison de ses propriétés sédatives, la plante est efficace en cas d'asthme, aussi bien chez l'adulte que chez l'enfant, notamment lorsque l'affection se double d'une congestion des muqueuses. Comme de nombreuses plantes recelant de l'huile essentielle, l'hysope a une action apaisante sur l'appareil digestif et constitue un remède efficace contre l'indigestion, les flatulences, la colique.
(Larousse, encyclopédie des plantes médicinales. )

En liste:
- pour stimuler la digestion (aromate),
- pour aider à l'évacuation des gaz intestinaux (carminatif),
- comme tonique pour fortifier et soulager les muqueuses des voies respiratoires et des voies gastro-intestinales,
- comme expectorant pour soulager la toux et autres affections des poumons,
- pour fortifier le système respiratoire (pectoral),
- pour réduire la fièvre (Antipyrétique),
- pour induire la sudation (diaphorétique).
- cicatrisant, contre ecchymoses… (en application externe)
- HE : anti-allergique, parasympatholytique et sympathomimétrique. Elle est conseillée dans les cas d'insuffisance de base du système sympathique.


Ses aspects spirituels & ésotériques:

Dans la religion judéo-chrétienne:
Livre de l'Exode (12, 21-23):
"Moïse convoqua tous les anciens d'Israël et leur dit : "Prélevez et prenez pour vous du petit bétail selon vos familles et immolez la Pâque! Vous prendrez un bouquet d'hysope et vous le plongerez dans le sang qui sera dans la cuvette, vous toucherez au linteau et aux deux jambages avec le sang qui sera dans la cuvette. Quant à vous, nul ne sortira de la porte de sa maison jusqu'au matin. Et le Seigneur passera pour frapper l'Egypte, il verra le sang sur le linteau et les deux jambages, alors le Seigneur sautera au-delà de la porte et ne permettra pas à l'exterminateur d'entrer dans vos maisons pour frapper."

Psaume (50, 9):
(David implorant le pardon de Dieu)
"Purifie moi avec l'hysope, et je serai pur; lave-moi et je serais blanc, plus que la neige."

Evangile selon Saint Jean (19, 28-29):
(épisode de la crucifixion de Jésus)
"Après quoi, sachant que désormais tout était achevé pour que l'Ecriture fût parfaitement accomplie, Jésus dit : "j'ai soif." Un vase était là, rempli de vinaigre. On fixa une éponge imbibée de ce vinaigre au bout d'une branche d'hysope et on l'approcha à sa bouche."
-> Toutefois il ne s'agit pas de l'hysope officinal qui ne poussait pas en Israël à l'époque mais plus probablement de la marjolaine ou de l'origan qui fait partie de la même famille.

Lévitique (14, 4) (cérémonie de purification):
"le sacrificateur ordonnera que l'on prenne, pour celui qui doit être purifié, deux oiseaux vivants et purs, du bois de cèdre, du cramoisi et de l'hysope."

Lévitique 14 (51-54):
"Il prendra le bois de cèdre, l'hysope, le cramoisi et l'oiseau vivant; il les trempera dans le sang de l'oiseau égorgé et dans l'eau vive, et il en fera sept fois l'aspersion sur la maison. Il purifiera la maison avec le sang de l'oiseau, avec de l'eau vive, avec l'oiseau vivant, avec le bois de cèdre, l'hysope et le cramoisi. Il lâchera l'oiseau vivant hors de la ville, dans les champs. C'est ainsi qu'il fera pour la maison l'expiation, et elle sera pure."

Hébreux (9, 19):
"Moïse, après avoir prononcé devant tout le peuple tous les commandements de la loi, prit le sang des veaux et des boucs, avec de l'eau, de la laine écarlate, et de l'hysope; et il fit l'aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple."

Nombres (19, 18):
"Un homme pur prendra de l'hysope, et la trempera dans l'eau; puis il en fera l'aspersion sur la tente, sur tous les ustensiles, sur les personnes qui sont là, sur celui qui a touché des ossements, ou un homme tué, ou un mort, ou un sépulcre."

Par extension, dans la tradition juive, l'hysope fait partie des herbes amères (un ensemble de condiments) que l'on utilise pour la célébration de la Pessah (pâques juive)


Usage ésotérique:
Mickaël D'Estissac, De l'usage des herbes, poudres et encens en magie:
Ignée, solaire, aérienne, cette plante a de grands pouvoirs de purification.
Les hébreux se baignaient dans de l'eau fraîche où ils avaient versé des feuilles d'hysope.
Conseil pratique de l'auteur: portez sur vous de la poudre d'hysope, dans un petit sachet de toile blanche.
Elle dégagera votre aura et vous offrira une très bonne protection contre les forces négatives.
La purification devient plus intense si vous utilisez des feuilles d'hysope en fumigation ou en bain.

Au sein des correspondances et des usages:
Elle entre dans la composition de l'encens de Jupiter de la Golden Dawn:
Elle est le feu de Jupiter, associée à la manne, l'olivier, le copal et le bois de cèdre.

Nicholas Culpeper (17ème siècle) dans sa liste de plantes simples et médicinales associées aux 7 planètes l'associe à Jupiter en Gémeaux.




En pratique ésotérique qu'en faire?
Tout dépend de votre situation, mais comme vous l'avez compris, c'est une plante qui a pour vocation de purifier en déchargeant et en amenant des énergies positives par extension.

  • Dans un usage quotidien, en étant purifiée et consacrée de façon adéquate, ajoutée à la cuisine, elle peut participer à un entretien purificatoire de soi, sans avoir à y penser.
  • Se purifier pour préparer un travail d'exorcisme, ou de rituel important (évocation d'entité positive par exemple), boire une tisane 20 minutes avant, associé à un travail de visualisation et de purification du mental et des émotions. Idéalement, associée avec la verveine pour les exorcismes (qui permet de structurer le feu et d'associer Netzach à Hessed dans une approche de miséricorde, d'abondance des énergies canalisées par la Victoire).
  • Elle peut aussi être utilisée pour purifier un autel, dans le cadre de sa futur consécration, ou de la préparation d'un rituel.
  • En condition d'attaque, quand on a besoin de purifier en usant des supports physiques, un bain avec un sachet de tissu empli d'hysope, qui infuse, associé à du sel, est une méthode excellente.
  • Dans la purification de l'environnement, d'une maison, que ce soit suite à une attaque, ou en préparation de célébrations religieuses, ou pour purifier au quotidien, on peut:
    Utiliser de l'eau bénite et asperger celle-ci avec des branches d'hysope (purifiées et consacrées) dans toutes les pièces de la maison.
    Voir, si votre sol le permet, utiliser de l'eau bénite, associé à une infusion d'hysope, pour laver les sols.
  • Protection par purification:
    Utiliser une infusion d'hysope bénie pour protéger le lieu, en passant celle-ci au bord des portes et fenêtres (attention à ne pas tâcher)
    Utiliser un sachet d'hysope, ou bien un ensemble de branches fraîches au dessus de la porte d'entrée (en veillant à le changer régulièrement, une fois par semaine environ).
  • Dans un travail de libération de ses blocages, de son "karma":
    Le psaume 59 est probablement la meilleure illustration de ce qu'elle est. Son travail de purification et son association à Jupiter (Hesed, la Grâce qui suit Saturne/Binah) font de cette plante un support idéal pour travailler à se libérer de ses travers, de ses "points négatifs" dans les corps subtils, en particulier dans une démarche de libération au niveau des corps impérissables.
    La plante ne se suffisant pas à elle toute seule, un travail d'accompagnement est nécessaire.

Je rappelle que comme toute plante aux effets médicinaux, elle ne doit pas être prise à la légère.

Si je n'ai connaissance actuellement d'aucun risque d'interaction médicamenteux avec sa prise, n'hésitez pas à demander conseil à un pharmacien si vous suivez un traitement particulier.

Bien à vous, Hagel

Hysope

Commenter cet article

Archives

Articles récents