Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Equinox magie

Equinox magie

Chez Hagel (médiumnité - magie - spiritualité)


Editions du Monolithe

Publié par Hagel sur 5 Août 2014, 09:47am

Catégories : #Livres et savoirs

Bonjour,

Toujours en quête de livres ésotériques et magiques rares?
Alors voici une petite maison d'éditions qui pourra peut être vous contenter.

Editions du Monolithe



"Publications de Textes Classiques de l'Esotérisme Occidental.
Philosophie Occulte, Théorique et Pratique, pour le Néophyte et l'Adepte.
Réédition & Vente de Livres Anciens et Rares.
Grimoires, Manuscrits, Parchemins."

Site: Editions du Monolithe
Facebook: Page officielle


L'essentiel des publications est tirés de manuscrits conservés dans diverses bibliothèques. Ils permettent ainsi une mise en lumière de l'histoire de la magie, mais aussi de retrouver des classiques oubliés ou parfois difficile d'accès.

On apprécie:
- la version numérique de pas mal de livres (étant nouvellement adepte des liseuses et ma bibliothèque étant prête à exploser...)
- les prix, qui sont raisonnables pour une petite maison d'édition.

On regrette:
- que ce soit en nombre limité pour certains ouvrages (même si je comprends la démarche et son pourquoi).


Quelques exemples de publications:
Traité sur l'Art de Faire les Talismans des Planetes

Description:
"Pour faire les bagues cabalistiques et astronomiques composées de métaux appellés Talismans.

Encore un petit traité de magie jalousement conservé au sein de la bibliothèque de l'Arsenal à Paris.. Le manuscrit est composé de 2 parties: 1°) 'Recueil de traités sur les sciences occultes'; 2°) 'Manière de faire les bagues astronomiques composées de métaux appellés talismans. — (PEIOΣ titulum scripsit an. MDCCLVII) - . Daté du XVIIIe siècle, il contient 64 pages et sa reliure est en veau marbré. Je ne traiterai donc uniquement que de la seconde partie du manuscrit dans cet ouvrage.. On y découvre le modus operandi pour élaborer 4 anneaux magiques. Chacun de ces 4 anneaux a autorité sur 3 des 12 signes du zodiaque (3 x 4 = 12).. Pour chaque anneau, il est donné: Le temps sidéral (période à laquelle il faut fabriquer chacun des anneaux; le matériau approprié (le plus souvent un métal ou encore un alliage): les simples (plantes) ou encore parties animales nécessaires (sic); les Noms et l'Invocation des Anges/ des Archanges / des Élémenaux et des Esprits des planètes associés; ainsi que la formule de l'encens approprié pour le rituel.. Le manuscrit détaille entre autre figures, les sceaux des Angeset des Esprits des planètes ainsi qu'une figure du cercle magique, composé d'un quadruple TETRAGRAMMATON ! Nous sommes en présence d'un manuscrit qui s'inscrit dans la tradition de l'Armadel.."

Heptameron ou Les Eléments Magiques

Description:
"La première édition semble avoir été éditée à Venise en 1496. Des bibliothèques Européennes énumèrent également les éditions de 1559, 1565. Plus tard, il est apparu comme un appendice de l'Opéra d’Agrippa, à la suite du quatrième livre de la philosophie occulte (Philosophia,seu de caeremoniis Magicis) faussement attribué à Agrippa. Il fût réimprimé dans le cadre d'une collection de matériel complémentaire des trois livres de la philosophie occulte d'Agrippa, dans une édition non daté (1600) de l'Opéra Omnia. Les deux textes, ainsi que quatre autres ouvrages sur la divination et la magie*, furent publiés dans sa traduction anglaise par Robert Turner en 1655.(* Deux tracts sur la géomancie, le premier et le seul livre connu de 'De magia veterum par Arbatel et un discours encadré comme un dialogue, diversement connue sous le nom Isagogue ou 'De materia daemonum', concernant ces daimons qui demeurent dans la région sublunaire).. Le quatrième livre et L'Heptameron ont ensuite été plagiés par Francis Barrett, et forment les parties deux et trois du Livre II de Francis Barrett, intitulé: The Magus. La paternité de L'Heptameron fût attribuée à Pierre d'Abano (Pietro d'Aban) qui vécut de 1253 à 1316, Ce dernier écrit sur les questions médicales, et vers la fin de sa vie eu des ennuis avec l'Inquisition. L'Heptameron, cependant, était inconnu avant sa première apparition à la fin du 16ème siècle. Il constitue peut-être la source de plagiat de l'attribution de la paternité à Pierre d'Abano. Comme il est indiqué, dans sa première publication, l'Heptaméron fût lié au "quatrième livre", considéré comme la véritable oeuvre d'Agrippa par de nombreux magiciens de la Renaissance (Jean Wier, élève d'Agrippa, dénoncera une imposture quand il apparut la première fois après la mort de l'auteur, et quand il fût imprimé dans l'opéra d'Agrippa, la page de garde indiquant qu'il était censé être un faux). L'attribution de ce texte au célèbre médecin Pierre de Abano semble très certainement fallacieuse selon l'historien Lynn Thorndike. Agrippa se réfère à de Abano dans son troisième livre comme étant sa source (via le Polygraphia de Trithemius) pour l'alphabet thébain d'Honorius de Thèbes. (Cet alphabet a été largement utilisé dans la Wicca moderne). Les sceaux des anges et les noms associés aux saisons apparaissent dans certaines versions du Liber Juratus, une oeuvre tardive médiévale (les sceaux apparaissent également dans l'un des textes magiques publiés par Scot Reginald dans son ‘Discovery of Witchcraft – 1584’); quelques-unes des conjurations dans la première partie ressemblent étroitement à celles données dans la première partie* du Lemegeton (* Goetia). La procédure générale dans la première partie est basée sur les grimoires du cycle de Salomon, quoique quelque peu simplifiée, notament au sujet des planètes. La seconde partie semble plutôt tirée en partie du Liber Juratus. Notez que le cadre théorique pour le texte est similaire au Sepher Raziel, mais expurgée ou adapté."


Bonne découverte!

Editions du Monolithe

Editions du Monolithe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents