Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Equinox magie

Equinox magie

Chez Hagel (médiumnité - magie - spiritualité)


La parabole des aveugles et de l'éléphant

Publié par Hagel sur 12 Octobre 2008, 13:17pm

Catégories : #spiritualité

Bonjour,



Il y avait jadis un roi nommé Face de Miroir, qui réunit une fois des aveugles de naissance et leur dit : "Ô aveugles de naissance, connaissez-vous les éléphants ?" Ils répondirent : "Ô grand roi, nous ne les connaissons pas, nous n’en avons aucune notion". Le roi leur dit encore : "Désirez-vous connaître leur forme ?" - "Nous désirons certes la connaître". Aussitôt, le roi ordonna à ses serviteurs d’amener un éléphant et aux aveugles de toucher eux-mêmes l’animal avec leurs mains. Parmi ceux-ci, certains en tâtant l’éléphant, prirent la trompe et le roi leur dit : "Ceci est l’éléphant." Les autres, en tâtant l’éléphant, saisirent soit l’oreille, soit les défenses, soit la tête, soit le dos, soit le flanc, soit la cuisse, soit la queue, etc.. À tous, le roi dit : "Ceci est l’éléphant."

Alors le roi Face de Miroir fit écarter l’éléphant et demanda aux aveugles : "De quelle nature est l’éléphant ?"
Les aveugles qui avaient prit la trompe dirent : "L’éléphant est semblable à un timon courbé."
Ceux qui avaient pris l’oreille dirent : "L’éléphant est semblable à un van."
Ceux qui avaient pris une défense dirent : "L’éléphant est semblable à un pilon."
Ceux qui avaient pris la tête dirent : "L’éléphant est semblable à un chaudron."
Ceux qui avaient pris le dos dirent : "L’éléphant est semblable à un monticule."
Ceux qui avaient pris le flanc dirent : "L’éléphant est semblable à un mur."
Ceux qui avaient pris la cuisse dirent : "L’éléphant est semblable à un arbre."
Ceux qui avaient pris la queue dirent : "L’éléphant est semblable à une corde."
Ils s’accusèrent tous mutuellement d’avoir tort. Les uns disaient : "C’est ainsi." Les autres répliquaient : "Non, ce n’est pas ainsi." Au lieu de s’apaiser, leur discussion devint une querelle. Quand le roi vit cela, il ne put s’empêcher de rire, puis il prononça cette stance : "Les aveugles ici réunis se disputent et se querellent. Le corps de l’éléphant est naturellement unique, ce sont les perceptions différentes qui on produit ces erreurs divergentes."

Le Bouddha dit : "Ô moines, il en est de même des doctrines diverses des hétérodoxes. Ils ne connaissent ni la vérité de la douleur, ni la vérité de l’origine, ni la vérité de la cessation, ni la vérité de la Voie. Chacun d’eux produit une opinion différente de celles des autres et ils se critiquent mutuellement. Chacun prétend avoir raison et cela fait naître les disputes et les querelles."

Bonne réflexion...

Commenter cet article

Archives

Articles récents