Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Equinox magie

Equinox magie

Chez Hagel (médiumnité - magie - spiritualité)


Dharma et avatar (maintien de l'Equilibre par la philosophie orientale)

Publié par Hagel sur 15 Novembre 2008, 09:53am

Catégories : #spiritualité

Bonjour,

un petit peu d'hindouisme et bouddhisme ce soir:

Explication du dharma:
Hindouisme:
Dans l'hindouisme, le mot dharma a les sens suivants : Ordre universel cosmique ; loi éternelle ; morale, devoir ; vertu ; droiture". L'hindouisme se désigne lui-même en tant que Sanātana-Dharma (सनातन धर्म), "loi éternelle". Ce terme a plus généralement un aspect légal. Il fait référence aux lois régissant le monde, au niveau du macrocosme comme du microcosme. Enfreindre ces lois entraîne un déséquilibre qui met en péril le cosmos, au niveau macrocosmique comme microcosmique. Ainsi la société indienne est régie par des lois, définissant les devoirs de chacun en fonction de sa caste, et le fait d'enfreindre ces lois, outre un déséquilibre de la société, est supposé entraîner un déséquilibre et une destruction de l'univers dans son entier. Cela explique en partie pourquoi, en dépit de leur abolition sur le plan législatif dans la constitution indienne, les castes sont toujours aussi présentes dans l'Inde actuelle.

Outre le devoir en fonction des castes, le dharma fixe également les missions propres à chacun des quatre âges de la vie.

Ces lois sont l'objet de traité ou dharmaśāstra, parmi lesquels le plus fameux est sans doute les Lois de Manu ou Manusmriti.

Bouddhisme:
es textes non-occidentaux désignent le bouddhisme en tant que Bouddhadharma (ch. Fófǎ 佛法). Dans ce contexte, le Dharma ne fait plus tant référence aux lois régissant le mode de vie hindou et les prescriptions religieuses, mais à l'enseignement même du Bouddha, qui décrit par exemple la source de dukkha (« souffrance », « insatisfaction », « mal de vivre »), sa cessation et le chemin qui mène à cette cessation. Un dharma est une loi universelle, et l'enseignement une constatation du fonctionnement du monde et de l'esprit, que le bouddhisme s'attache à transmettre et expliquer.

Très souvent un enseignement mène à l'autre. Par exemple la méditation des enseignements sur l'impermanence des phénomènes et leur interdépendance, bientôt suivi de l'expérience intime de cette réalité, préparent aux enseignements sur la vacuité essentielle, et suscitent son appréhension intuitive immédiate. Dans la perspective la plus élevée (paramārtha), Dharma désigne finalement la nature ultime du réel.

Dans les traités bouddhiques, le Dharma est considéré comme un des trois refuges :

« Le don du Dhamma surpasse tous les dons ; la saveur du Dhamma surpasse toutes les saveurs ; le délice dans le Dhamma surpasse tous les délices. »

Prendre les trois refuges signifie, dans le bouddhisme, prendre appui sur les forces du Bouddha, du Dharma (l'ensemble des enseignements) et de la Sangha (l'ensemble des pratiquants), afin d'assurer sa libération des tourments du samsāra. C'est le premier engagement à prendre auprès d'un maître de dharma compétent pour devenir un (une) vrai(e) bouddhiste digne du titre de disciple du bouddha Shākyamuni.

Le Dharma bouddhique est symbolisé par une roue (dharmacakra) et le premier sermon du Bouddha est souvent assimilé à la mise en branle de la roue de la loi (dharmacakrapravartana).

Selon le contexte, dharma peut aussi être traduit et compris par : « ce qui doit être » ou « l'action juste » : on parle donc parfois de « dharmas » pour désigner les préceptes sous leur forme positive.

Dans le bouddhisme Zen, la transmission de l'enseignement du Dharma de maître à disciple est attestée par un document appelé shiho.

Source: wikipédia

Avatar:
Un avatar est une incarnation d'un dieu sur Terre. Lorsque l'ordre éternel, la loi du Dharma, est menacée, une divinité descend sous forme d'avatar.

Source: indianred

On peut donc en déduire que quand l'équilibre de l'univers est menacé au niveau microsome, un grand maître s'incarne.
Mais il ne faut pas négliger le fait que les grands maîtres s'incarnent aussi dans le but de permettre l'évolution, donc aussi le dharma dans le sens mouvement. Cela signifierait il que si l'univers s'arrête c'est la fin de tout?Il faut savoir que certaines théories physiques approuvent cette idée.

En tout cas, tout ceci entre en résonance avec ma propre conception de l'univers, d'où mon partage. Une manière de comprendre pourquoi je parle d'Equilibre au lieu de bien. Wink

Bien à vous

Commenter cet article

Archives

Articles récents