Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Equinox magie

Equinox magie

Chez Hagel (médiumnité - magie - spiritualité)


Les entités répondent elles forcément quand elles sont évoquées?

Publié par Hagel sur 15 Juin 2009, 11:24am

Catégories : #magie

 Bonjour,

 

Les entités répondent elles forcément quand elles sont évoquées?

 

En effet, chaque Mage digne de ce nom travaille avec les Entités en toute conscience; il représente pour celles-ci un être ayant une certaine autorité, un certain pouvoir et une certaine force, qu'il doit à son développement spirituel; son attitude envers elles diffère donc totalement de celle de l'ignorant.

De plus, le pouvoir qu'il exerce sur ces Êtres est tout autre et les dangers encourus sont si faibles qu'il est rarement nécessaire de les mentionner. Il est sujet à quelques tentations de la part des Entités mais dès lors qu'il a réalisé en lui-même l'équilibre de ses Éléments, rien ne peut le détourner de sa voie, pas même les projets les plus séduisants. Les Entités re- connaissent son autorité et le considèrent comme leur Maître, comme quelqu'un qui réunit en lui l'ensemble de la Création, comme l'Image de Dieu, et elles sont tout à fait disposées à le servir sans même oser demander une récompense de leurs services.

Il en est tout autrement avec un individu insuffisamment développé parce que celui-ci est incapable d'émaner l'autorité voulue envers les Etres invisibles; il risque toujours de perturber sa structure élémentale au détriment de toute sa personne et de la poursuite de son développement.

Par ailleurs, si d'aventure une personne, peu développée mais ayant une grande faculté de visualisation, est quelque peu capable d'élever sa conscience, il se peut qu'elle réussisse, en formulant un jargon magique, à voir une de ses Évocations traduite en langage métaphorique et à se faire entendre, en conséquence, de l'Entité.
La question, dans ce cas, est de savoir comment réagira cette Entité et si elle fera ce qui lui est demandé car, en réalité, elle voit immédiatement si l'opérateur a une spiritualité suffisamment développée et susceptible de la contraindre à obéir, ou, dans la négative, si elle peut carrément s'opposer à lui. Si l'Être évoqué est de nature positive, il aura pitié du praticien. Si, de plus, ce dernier a appelé une Entité de nature quelque peu passive et que son désir, une fois réalisé ne lui sera pas néfaste, cet Être peut, de temps en temps, lui donner quelque marque de sympathie et faire ce qu'il lui demande. Mais si l'opérateur demande quelque chose susceptible de nuire, soit à lui- même, soit à une autre personne, sans être capable d'assumer la pleine responsabilité de ce qu'il fait, alors l'entité ne répondra pas à cette Évocation.
Tous les moyens de contrainte dont font état de nombreux livres à l'usage des ignorants à l'effet d'obtenir ce que l'on veut d'un Être invisible sont totalement impuissants et ne constituent qu'un verbiage qui agira peu ou pas du tout sur lui.


Par ailleurs, les entités négatives préfèrent obéir à des ordres dont les conséquences sont nocives et elles essayent donc d'aider le magicien noir à réaliser ses souhaits. Mais un démon ayant le rang de Gouverneur sait aussi très bien qu'il n'est pas nécessaire d'obéir à ce magicien si ce dernier désire quelque chose qui, eu égard à la Loi de Karma, le rendra trop débiteur ou dont il ne pourra assumer l'entière responsabilité, toujours au regard de cette Loi. Dans un tel cas, pas même un démon n'osera réaliser le désir du sorcier, car, toute négative que soit sa nature, il craint la Divine Providence et c'est pourquoi, il ne pourra pas, de son propre chef, créer des vibrations qui bouleverseront l'équilibre énergétique d'un plan donné. Il est donc nécessaire de souligner encore et toujours qu'un certain degré de développement spirituel doit être acquis avant d'entreprendre l'Évocation Magique d'une Entité, de quelque sphère que ce soit, afin d'être en mesure de projeter sa conscience sur le plan choisi et de traduire ses pensées en langage métaphorique de façon à être compris par l'Etre en question. Sachant tout cela, l'étudiant comprendra la véritable valeur des livres d'incantations qu'il a abordés; il saisira que ces ouvrages constituent en réalité un recueil du Langage Cosmique, qu'ils offrent tous les procédés de Magie Évocatoire mais transcrits sous une forme symbolique au moyen d'images.


Un ignorant qui effectue les pires rituels en utilisant les invocations les plus barbares n'est en aucune façon capable de faire des Évocations suivant un ordre précis, c'est à dire d'amorcer une conversation avec l'être invisible de son choix; nul besoin de souligner, de plus, qu'il manquera de l'autorité magique et de la spiritualité nécessaires; il peut, tout au plus, se mettre dans un état de transe médiumnique lors de ses opérations, état qui ne se répercutera qu'en un cri dans la Sphère concernée, même si ses incantations sont très terrifiantes et qu'elles semblent lui promettre de bons résultats; mais, la plupart du temps, lors de cet état extatique, il est victime des hallucinations les plus trompeuses.


Dans le meilleur des cas, il peut, sans qu'il en ait conscience, créer un élémental ou un élémentaire qui se formera à partir de sa substance nerveuse -secrétée au cours de cette situation- et cela dépendra de la quantité de cette énergie qu'il projettera de son Cercle magique dans le Triangle. Cet élémentaire pourra alors prendre automatiquement la forme de l'Être évoqué et l'opérateur, incapable de voir la différence, le considérera comme tel. Cette créature pourra à ce moment-là éveiller certains désirs dans son géniteur-même pour ensuite les satisfaire.

Supposons qu'un ignorant réussisse vraiment à appeler un Régent d'une Sphère donnée grâce à une forte tension mentale; si l'être évoqué est de nature négative, il essaiera toujours d'emprisonner sous son influence non seulement le psychisme mais aussi le mental de l'opérateur de façon à rendre ce dernier totalement dépendant de lui. Mais en général ce type de praticien réalise au cours de sa deuxième ou troisième opération qu'il ne peut plus se mettre dans l'état de transe qui a précédemment contribué à la manifestation de certains effets. Cela suffit à faire naître en lui un malaise qui le conduit à s'accrocher littéralement à l'entité négative afin de voir satisfaits ses désirs.

Toutefois, cette dernière ne répondra pas si elle constate que le psychisme ou le mental du demandeur n'ont pas encore atteint un développement suffisant pour ce qu'elle veut en faire et qu'en conséquence cela ne vaut pas la peine d'essayer de les capturer. En effet, cette entité négative ayant rang de Régent voit par quel parcours karmique passé un opérateur a atteint le degré de développement qui est le sien, tant en ce qui concerne l'intelligence que la maturité psychique, et elle est alors sûre qu'il lui sera fort utile après sa mort.

Tout cela, l'entité le voit à partir de son propre plan alors que le demandeur poursuit ses opérations. Si cela présente donc quelque intérêt, une entité, en général de nature négative, apparaîtra CI essaiera de faire sien, et à tout prix, l'être humain qui l'appelle. Suivant le caractère de ce dernier, l'entité mettra en Oeuvre toutes les stratégies possibles car elle connaît très bien le point le plus vulnérable de sa nature grâce auquel elle le vaincra.

Si, par exemple, le praticien est peureux, l'entité tentera de l'effrayer pour le contraindre à lui obéir mais s'il a une conscience suffIsante de ses capacités psychiques et mentales, l'entité essaiera alors de le gagner en lui promettant qu'elle fera ceci ou cela pour lui; toutefois, à ce moment là, pendant la promesse, l'entité fera remarquer à l'opérateur qu'elle ne pourra agir sans son consentement et lui fera miroiter en même temps les avantages d'un tel pacte. Il appartiendra donc à ce praticien de résister à la tentation et de s'opposer à l'entité. Alors un combat surgira en lui-même et s'amplifiera jusqu'à devenir terrible car, en vérité, la conscience d'un être humain es lia forme la plus subtile qu'emprunte la Divine Providence. Cependant, s'il refuse d'écouter les avertissements divins, c'est à dire de suivre sa conscience, et qu'il réprime celle-ci malgré ses multiples tentatives, il deviendra alors une victime de celte Entité.


Source: Franz Bardon, Pratique de la magie évocatoire


Bien à vous

 

Commenter cet article

Lancelot 15/06/2009 15:59

Juste une suggestion: le texte est écrit bien petit et en rouge ce n'est pas évident à lire, surtout si le texte est long...

Hagel 15/06/2009 16:13


Une erreur de mise en page de ma part, j'ai bataillé avec l'éditeur de message toute la matinée, mais il a eu raison de mon post lol.

Bien à vous et merci de m'avoir prévenu ;)


Archives

Articles récents