Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Equinox magie

Equinox magie

Chez Hagel (médiumnité - magie - spiritualité)


Glossolalie et xenoglossie (usage d'une langue inconnue ou non connue par le médium)

Publié par Hagel sur 4 Janvier 2012, 20:58pm

Catégories : #médiumnité

Bonjour,

Glossolalie et xenoglossie (usage de langue inconnue ou non connue par le médium)


Glossolalie:
du grec ancien γλῶσσα / glỗssa, « langue » et λαλέω / laléô, « parler »
Parler une langue inconnue (aucune correspondance terrestre), en état de conscience modifiée.

Le terme a été repris en neurologie pour désigner l'ensemble des phrases agrammaticales que certains sujets parlants produisent souvent inconsciemment. Elle diffère de l'alternance de code linguistique (alternance de langues employées au sein de la même phrase) puisqu'il s'agit d'une déconstruction totale du langage (du sémantisme et de la grammaire).

La glossolalie d'un point de vue médiumnique:
Peut se dérouler dans un: contexte de transe, d'incorporation, en contexte de semi transe (conscience du médium).
La glossolalie peut être provoqué par canalisation du médium, ou connexion avec le haut mental (voir ce post)
Es ce que ces langues utilisées (pour avoir déjà assisté et vécu ce phénomène plusieurs fois) sont "valables"? Pas toute, tout dépend du contexte, mais cela nécessite un très sérieux lâché prise du médium, et implique souvent une compréhension intuitive de ce qui est prononcé.
La plupart du temps il y a une absence de structure linguistique construite.

Dans les cas de semi incorporation (comme le principe de l'écriture automatique) par le biais des cordes vocales, "les médiums parlants", on peut être dans un contexte de glossolalie, le temps que le médium et l'entité s'adaptent (comme un début d'écriture automatique confus). Cela n'a pas forcément ainsi de sens, ou celui-ci est très éloigné d'une possibilité de compréhension.

J'aurais tendance à dire (mais mon point de vue est évolutif) que c'est une correspondance énergétique (comme la parole) dans un biais différent et peut être parfois plus "pur", sans le parasitage du mental et de l'émotion.
Dans les cas de glossolalie que j'ai pu constater, certaines personnes étaient incapables de mentir par ce biais. Es ce donc une condition? non, là aussi tout dépend du contexte de canalisation.

L'exemple de glossolalie le plus aboutit est sans contexte le langage d'Enoch qui a mené à la magie énochienne.

Attention, je déconseille formellement à une personne de prononcer une phrase issue de la glossolalie, sans un minimum de confiance en le médium et de connaissance des énergies.
Prudence.

On trouve plusieurs exemples de justification ou de pratique de la glossolalie dans diverses religions (chrétienne, chamanisme sibérien...).

Xénoglossie:
C'est la capacité de parler des langues jamais apprises, jamais entendues, de façon claire et constructive.
Par état de transe, de semi transe, de possession, et par canalisation du médium.

Plutôt rare, voir très rare, on relève des cas dans les soucis de possession (parler latin) c'est par ailleurs un des symptômes qu'utilise l’Église pour valider un cas de possession.
Certains saints manifestaient cette capacité, mais pas besoin d'être un saint pour que ce soit le cas.

Contextes de possibilité:
("xéno"-étrangé, "glossie"-langue)
Faire passer un message qu'on reçoit par télépathie ou par clairaudience, ou par incorporation permet ce genre de pratique.
Cela demande une grande assise mentale (être capable d'accepter et supporter de communiquer dans une langue différente et inconnue de la sienne) et un lâché prise important. Il faut aussi accepter que la conversation puisse nous échapper d'une certaine façon.

La glossolalie est plutôt rare, et la xenoglossie encore plus.

Bien à vous

 

Commenter cet article

Ahiri Mahatunna 24/12/2013 13:06

Après plusieurs expériences mystiques, malgré moi , je parle et chante en sanskrit ( en semi transe et lâchée prise) que je traduis depuis maintenant 2 ans.

Archives

Articles récents