Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Equinox magie

Equinox magie

Chez Hagel (médiumnité - magie - spiritualité)


L'ésotérisme, entre machisme, féminisme et sexisme

Publié par Hagel sur 8 Novembre 2012, 12:02pm

Catégories : #spiritualité

Bonjour,

L'ésotérisme, sexiste



L'ésotérisme et ses différents courants sont profondément machistes, féministes, sexistes selon les mouvement où l'on se trouve.

Entre tradition judéo-chrétienne-islamique qui place l'homme comme l'intermédiaire direct entre Dieu et l'humain, ne réduisant la femme qu'à la cote d'Adam (ou autre chose, selon la traduction...) et néo-paganisme plaçant la femme et son essence au dessus de tout en réaction, il n'y a pas à dire, l'ésotérisme souffre d'un profond manque d'égalité entre les sexes.

Je pense que la meilleure réaction pour illustrer est celle des mails que je reçois "j'ai été surpris que vous soyez une femme". Mon dieu, une femme qui fait des exorcismes.
Ah oui, normal étant donné qu'être prêtre, être rabbin, être imam est réservé aux hommes, ainsi que par extension la pratique de ce type d'acte de dégagement.
Normal aussi parce qu'une femme qui se bat est le parfait exemple d'une exception au sein de nos armées, même si les choses progressent.

Mais normal historiquement, sociologiquement, culturellement, pas normal ésotériquement parlant. Et on ne peut pas dire que l'ésotérisme, l'énergie obéissent à une norme sociale, même si fondamentalement les religions-la spiritualité, notre intermédiaire entre nous et les lois universelles, nous enseignent la normalisation d'une société.

On réserve ainsi plus facilement à la femme le rôle de voyante (comme au travers de l'Antiquité grecque, même si l'exemple de Tirésias vient contredire cette tendance) et de guérisseuse, la femme en tant que mère maternelle, nourricière et infirmière. Tandis que l'homme se bat en dégageant, combattant, conversant avec Dieu, il est celui qui chasse (dans tous les sens du terme).
Le parfait clivage qui date de l'âge de glace, des australopithèques, des premières civilisations européennes (oui, parce que ça n'est pas le cas partout).

En tant que médium, personnes sensibles, nous pouvons comprendre l'humain, nous le voyons tel qu'il est, avec ses failles, ses faiblesses, ses forces, sa beauté.
Nous pouvons voir et constater ainsi que la tolérance, l'acceptation et la compréhension restent nécessaire. Et pas que pour une question de pacte social (cf Rousseau) ou de contrat civil, mais parce que juger l'autre sans le connaitre, n'est qu'une manifestation d'intolérance, de manque d'ouverture d'esprit, de recul sur l'information et nous-même.
Nous percevons, nous constatons que nous sommes tous différents, que certains hommes sont des guérisseurs exceptionnellement doués dans le magnétisme, que certaines femmes sont des combattantes exceptionnellement douées face à des entités négatives...

Aujourd'hui, je pense qu'il est temps qu'enfin, tout particulièrement dans notre milieu, que l'égalité des sexes progresse plus que le très lent mouvement déjà en marche.
Nous ne pourrons pas changer notre société, mais si nous ne changeons pas nos mentalités, comment pouvons espérer qu'à terme nous soyons acceptés pour ce que nous sommes, des êtres sensibles?

Ah j'entends déjà les pourfendeurs du genre humain s'insurger: "une femme n'a pas les mêmes énergies qu'un homme!".
Ce à quoi je répond "oui, et vous messieurs n'avez pas nos énergies".

La femme/l'homme doit-elle/il pour autant encore se soumettre à des règles sociales archaïques, lui interdisant l'accès à certaines pratiques ésotériques? Non. Nos énergies nous sont toutes personnelles, manifestations de notre être dans sa globalité, et chacun a ses spécificités. Des spécificités qui ne peuvent réduire l'humain en chacun à un genre.


Notre synergie est notre force, alors pourquoi nous réduire à des différences quand notre complémentarité nous ouvre les portes de l'Univers?

Commenter cet article

Archives

Articles récents