Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Equinox magie

Equinox magie

Chez Hagel (médiumnité - magie - spiritualité)


Le vampirisme

Publié par Hagel sur 31 Janvier 2013, 23:17pm

Catégories : #chakras, énergies et corps subtils

Bonjour, bonsoir,



Le vampirisme



Tom Cruise, Brad Pitt, Robert Pattinson, et autres éphèbes sont les principaux représentants du genre vampirique dans la culture littéraire et cinématographique. Fantasmes et vampires sont deux mots qui se réunissent facilement.

Non, ce n'est pas un dossier pour les célibataires de la Saint-Valentin, qui rêveraient de tomber en pâmoison dans les bras d'une de ses créatures, mais pour traiter d'un sujet sérieux, Ô combien incompris, empli de faux-semblants et méconnaissance du domaine des énergies.

Nous parlons ici de vampirisme psychique-énergétique. Pas d'homme et femme buvant leurs sangs dans la nuit, dans une ambiance pourpre, capiteuse et honteusement délicieuse, ça c'est pour les films et les livres.

Rappel: le sang représente l'énergie vitale, l'un des meilleurs condensateurs fluidiques, boire le sang, c'est boire la force de vie de l'autre.

Qu'es ce que le vampirisme?
Le vampirisme est l'absorption des énergies, qu'elles proviennent de l'environnement, d'une entité, ou d'une personne.
Les énergies absorbées peuvent être diverses, variées, tout type d'énergie est ainsi concerné.

Le vampirisme est à la fois un acte naturel, comme un acte volontaire; il peut être l'un et l'autre, l'un ou l'autre.

Tout le monde y passe, tout le temps, et immanquablement, vous êtes tous des vampires. Sans l'accessoire des dents, ni la goutte qui coule délicatement sur la gorge de votre victime. Nul trace sur le mouchoir en soie blanche. Mais selon les contextes, des affections sur ce que vous avez vampirisé, comment vous avez vampirisé, et la quantité vampirisée.
Et surtout, le vampirisme peut être une pratique volontaire, magique (la magie est la manipulation des énergies), aux conséquences autant positives que négatives.

Le vampirisme est un outil
Il est comme le couteau qui peut tuer, comme il peut délivrer en coupant les liens.
Le vampirisme n'est pas négatif en soit, mais il souffre d'une image pour le moins négative, à cause de ce qu'il revêt et représente. Il peut être (et c'est très souvent le cas) un acte qui va à l'encontre du libre arbitre, on se sert clairement dans vos forces.
On peut être la victime et l'agresseur, les deux à la fois, et inutile de vous offusquez d'être vampirisé si la personne n'est pas consciente de son action: apprenez plutôt à ne plus l'être, pour vous-même cesser de vampiriser à votre tour.

Le vampirisme est une des formes d'interaction énergétique les plus basiques. Que nous faisons tout le temps, parce que nous nous nourrissons des énergies de la Terre, comme du Ciel (au sens universel, pas religieux), et que nous nécessitons de cette interaction pour vivre.
Toute la nuance c'est de se vampiriser dans une source suffisamment large pour que votre ponction ne l'affecte pas. Comme il est probable que vous rendrez des énergies autrement, dans le processus de circulation. L'homme entre terre et ciel canalise les énergies de la terre vers le ciel. Il mange la "terre", digère, transforme, et évacue vers le "ciel". Et inversement.

Positif et négatif: l'outil
- Vampiriser peut être fait de façon général:
"j'absorbe les énergies de mon environnement, d'une entité, d'une personne"
- Et de façon plus précise (qui requiert maitrise et précision des énergies):
"j'absorbe telle énergie précise d'une personne, d'une entité, d'un environnement."
Ainsi par exemple, j'absorbe l'élément feu dans le cadre de la respiration des éléments, ou j'absorbe les énergies positives liées au magnétisme et à Yesod d'un pratiquant qui me les offrent, ou les énergies liées aux plantes d'une entité proche des énergies terrestres.


Le vampirisme et les entités
Toute entité peut faire du vampirisme.
Que ce soit les entités positives se nourrissant de vos émotions positives, c'est tout le principe du plaisir que nous retirons à avoir des contacts avec ce type d'entités.

J'entends déjà certaines pensées "Comment peut-elle ainsi considérer des entités si gentilles, si géniales ainsi?". Je ne considère pas, je ne fais qu'expliquer un processus de circulation des énergies globales. Vous nourrissez ces entités, vous vous nourrissez d'elles (par ce qu'elles suscitent ou souhaitent concrétiser). C'est un pur échange de bons procédés. Il n'existe aucune interaction avec une chose consciente (entité ou humain) sans vampirisme ou dons d'énergies (kif kif non?)

Ou les entités négatives de vos émotions négatives, c'est tout le principe des attaques (cf pourquoi être attaqué?).


Mais parmi le genre vampirique, on ne peut pas négliger l'une des catégories d'entités négatives les plus redoutées et dont le vampirisme est un art à part entière. Un art effectué avec brio et qui a probablement participé à étoffer la légende du vampire et du rapport au sexe.
Le succubat est un type d'entité (succube pour les féminins, incubes pour les masculins) qui se manifestent de diverses façons, toutes liées à la sexualité.
Évocation de rapports avec vous, qu'ils soient fantasmagoriques, plaisant pour les entités les plus élaborées, ou évocation de sensation de viol, de rapport sexuel forcé (rêvé, visualisé, ressenti médiumnique comme le télétouché donnant une forme de réalisme extrême). Tout n'a que pour but se nourrir de vos énergies et profiter de vous.
Certains diront que dans l'aspect "positif" du succubat, après tout, pourquoi ne pas profiter? Très doué(e)s pour instaurer un rapport de dépendance, ces incubes-succubes seront vos pires cauchemars si vous continuez à les accepter auprès de vous, et vivre avec eux. Plus le temps passe, plus leur emprise est puissante, et plus elles vous épuisent à consommer votre énergie sexuelle. Autant dire que pour la vie de couple, on repassera, autant pour l'ensemble des conséquences à long terme.

Les techniques pour se débarrasser de ces parasites sont disponibles dans ce post:
Arrow Lutter contre incube ou succube

Le vampirisme et les personnes
On pourrait faire un laïus complet sur le libre arbitre, mais non.

Pourquoi? Parce que tout d'abord nous ne sommes pas dans la partie qui traite des pratiques de vampirisme conscient, ou magique. Donc vous irez voir plus loin pour cette question. Parce qu'aussi, on ne peut pas réduire un acte naturel comme celui de respirer (qui est une forme de vampirisme gazeux de votre environnement physique) ou de boire (vous vampirisez l'eau) à des considérations éthiques et donc une conscience humaine.
Cette interaction ne se limite pas à l'humain et est naturelle.
Néanmoins, je vais utiliser un principe humain de sociologie, honteusement vampirisé à Marcel Mauss, du don/contre-don, pour expliquer l'équilibre du vampirisme:

vous avez la grande forme, vous avez bien rechargé vos énergies, et vous rencontrez un vieil ami, au bout du rouleau, avec qui vous passez quelques minutes, quelques heures. Vous ressortez de cette rencontre lessivée, vous-même à bout, tandis que lui se sent requinqué. Inutile de chercher bien loin: il était en manque d'énergie, vous étiez la meilleure source disponible (le lien psychique aidant en plus de votre forme olympienne et de votre envie de "donner" naturel à un ami...). Vous êtes victime de vampirisme psychique non conscient.

Oui, c'est un acte naturel, mais qui parfois empiète sur votre vie. C'est un peu comme si on venait se servir dans votre frigidaire alors que vous l'avez rempli. Le vampirisme déséquilibré en somme, vous n'avez pas été invité à manger, vous vous invitez.

Et éviter ce vampirisme passe par deux choses: vous et vous. Vous en forme tout le temps (on a le droit de rêver, mais vous pouvez au moins avoir une hygiène minimal qui vous accorde le bénéfice du doute), et vous qui gère ses énergies comme Bouddha au petit matin (on a aussi le droit de rêver, mais avec une hygiène minimal...)
Arrow les énergies de l'homme
En somme, je vous invite à lire le passage tout en bas sur comment éviter de se faire vampiriser!

Quand un enfant grandit, on lui apprend que la liberté des uns s'arrête où commence celles des autres, avec le vampirisme, il faut apprendre la même chose aux adultes.

Si d'aventures vous croisez la route d'un ami vampire, que ce soit en fin de soirée, ou à la cantine d'entreprise, n'hésitez pas à lui dire (s'il est ouvert d'esprit), la prise de conscience aide aussi à gérer ses énergies. Vous lui rendrez service.
De plus, les personnes déséquilibrées énergétiquement et qui ont tendance ainsi à vampiriser chez tout le monde, accumulent ainsi énormément d'énergies négatives (par manque de maitrise, contrôle des énergies absorbées) et entretiennent ainsi leur problème de manque d'énergie. En plus de faire fuir tout ceux qu'ils pourraient vampiriser en positif, vu les énergies qu'ils irradient.

Le vampirisme et l'environnement
C'est le vampirisme majeur. Celui que vous faites de façon non stop. Vampirisation de notre Terre Mère (énergies terrestres), des énergies universelles (planètes, étoiles...) que vous digérez, transcendez, et faites la circulation comme des tuyaux entre deux sources.

Ce type de vampirisme n'est pas "grave" dans le sens conséquence, étant donné que vu la source quasi infinie, toujours en renouvellement...

Néanmoins, le vampirisme énergétique d'un lieu peut revêtir des problématiques précises.
Ainsi, vous êtes en manque d'énergie, vous visitez un haut lieux énergétique, naturellement vous allez vous recharger avec celui-ci. Mais si les énergies de ce lieu sont négatives, trop différentes de vous, justement celles qu'il ne vous faut pas, ce vampirisme peut dégénérer.
Tout comme certains lieux peuvent drainer vos énergies et vous retrouver sans force. Attention à ne pas confondre avec des lieux aux énergies négatives qui mobilisent toutes vos énergies à votre défense.

D'où l'importance de...une bonne hygiène énergétique!
Vous mangez vos repas? pensez à manger des énergies! pensez à vampiriser positif!

Le vampirisme dans son aspect "positif"
Le vampirisme n'a pas que des aspects négatifs dans son usage. Certes, il peut être un apanage déterminant de tout mage noir digne de ce nom (cf paragraphe suivant), mais il est comme tout outil un choix d'usage.
Ainsi, le vampirisme a ses aspects positifs, utile au praticien qui cherche à soulager, aider:

La façon la plus connue:
Prendre le mal sur soit, pratique couramment utilisée dans le soin pour soulager autrui, on absorbe sa douleur, son "mal". Avec les (trop) très gros risques que cela pose bien entendu.

De même, certaines personnes dégagent en vampirisant l'entité qui attaque la victime. Là aussi, se pose pas mal de problématiques du type d'énergie absorbé, et de la capacité de "digestion" (transcendance) + évacuation de ces énergies par le praticien.

Cette fonction vampirique peut aussi être utilisée pour drainer un lieu de son surplus d'énergies, négative ou neutre, ou positive. Là aussi intervient les capacités d’absorption du pratiquant, sa capacité à gérer, digérer, évacuer.

Le vampirisme, positif comme négatif, volontaire, est un acte complexe, aux conséquences multiples et souvent graves quand il est mal géré (dans 95% des cas).
Ainsi, l'excès d'énergie peut être aussi destructeur que le manque d'énergie.

Mais surtout, les énergies négatives, que vous avez soulagé de l'autre, peuvent à votre tour vous pourrir si vous n'êtes pas en mesure de gérer.

Le vampirisme dans la pratique des arts noirs
Le vampirisme dans les arts noirs est aussi courant que manger une crêpe à la chandeleur. Une pratique de base qui consiste à vider l'aura de sa victime, dans l'espoir de "voler ses pouvoirs".
Autant dire que c'est le must du vampirisme conscient, et que pour l'aspect éthique, avec le libre arbitre, on repassera.

En gros, vous récupérez les énergies de la victime, développez des capacités par ces énergies, mais ne volez pas ses "pouvoirs".
Les divers niveaux du vampirisme et selon la capacité de précision du mage noir, les conséquences (ou résultats pour lui) peuvent engendrer de sacrés résultats.
Le plus basique: l'épuisement, le plus grave: comme si vous aviez été envoûté (surtout s'il a touché aux énergies causales, mais là, c'est pas donné à tout le monde).

Bon, je ne vais pas faire un exposé complet des techniques de vampirisation pour nuire à autrui. Un minimum de réflexion vous mènera par vous-même sur les pistes comme un grand si vous avez envie de vous attaquer à cette montagne pour devenir un magequibrilledanslanuitetjesuistonpère.

Cette pratique a tout de même quelques inconvénients:
outre le fait de vous nuire coté karma, d'absorber les énergies négatives d'autrui par manque de maitrise et de vous pourrir en voulant devenir supergénial, vous pouvez devenir "dépendant" à ce mode de rechargement des énergies. En ne passant plus que par ça, vous vampirisez des victimes (humaines ou entité selon vos préférences) en défavorisant les chakras secondaires des connexions aux énergies universelles. Et le jour où vous vous prenez une bonne claque de la part d'un autre mage qui se laissera pas vider de ses forces, ou que votre victime se réveille et se met à vous vampiriser, je vous laisse imaginer le résultat (défavorable) /D


Comment lutter contre le vampirisme conscient et inconscient (qui vous porte atteinte):
De l'ail, de l'eau bénite, un crucifix... Et mine de rien, face à une entité qui vous vampirise, ces recours peuvent être utiles ;D

Les énergies en jeux:
-État énergétique
-> niveau d'énergie personnelle qui conviennent à vos besoins
-> aura renforcée
-> bon équilibre de vos énergies
-> maitrise des liens psychiques

-Arme en cas de problème:
-> couper les liens,
-> être en mesure de refuser qu'une personne se serve dans vos énergies (bulle de protection, armure d'elhaz...)
-> face à une entité, la dégager
--> le cas particulier de l'incube-succube
-> (pour un lieu) savoir fonctionner en circuit fermé (coincez vos pouces dans les paumes opposés, c'est un mudra) et partir très vite/résoudre son problème en le comprenant.


Un peu de culture personnelle:
Le vampirisme clinique est une maladie psychiatrique, un syndrome, reconnu et étudié, malgré la rareté des cas.
Bram Stoker est l'auteur de Dracula (à lire le soir, au coin de la cheminée), rédigé en 1897, un petit bijou de littérature.
Et Twilight... mais je m'égare.


Bien à vous, Hagel

Commenter cet article

Archives

Articles récents